Edito:

Edito: Prenons soin les uns des autres

Dans l’évangile du cinquième dimanche de carême, nous voyons que Marthe et Marie, les deux sœurs de Lazare, envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade ». C’est une prière. Lazare est malade, il est proche de la mort. Marthe et Marie aimeraient pouvoir compter sur la présence de Jésus. Ce n’est que le troisième jour que Jésus se met en marche pour aller les rejoindre.

Cette prière est plus que jamais d’actualité. Je suis, nous sommes éloignés les uns des autres. Comme pour Jésus, le confinement nous empêche de visiter les malades, d’accompagner les familles en deuil. Et cela durera encore plus que 3 jours. Le Seigneur ne nous laisse pas seuls. Il y a sa Parole, il y a la prière, il y a les moyens de communication modernes : le téléphone, les télé-vidéos, les mails, les médias sociaux. N’hésitez pas à m’envoyer une demande de prière pour une personne malade, une personne souffrante, et pas seulement du coronavirus. Que je puisse prier en communion avec vous et que le Seigneur vous porte grâce à la prière. Jésus nous dit aujourd’hui encore : « Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ». Crois-tu cela ?

+ Abbé Guy Van Den Eeckhaut