Homélie dimanche 2 septembre, 22ième dimanche B, fil conducteur

Je voudrais qu’on écoute la Parole de Dieu avant tout comme une parole qui nous est destinée plutôt que de penser qu’elle est destinée à son voisin, à son conjoint, à ses enfants …. Je  voudrais qu’on se regarde avant tout soi-même plutôt que de regarder son voisin. Prendre le temps de l’intériorité, de sonder son cœur. Si on n’est pas capable de faire cela, on est comme les pharisiens et les scribes, pleins d’orgueil et d’hypocrisie. Les pharisiens et les scribes observent les disciples de Jésus et ils voient qu’ils prennent leur repas sans s’être lavé les mains. Ils croient avoir trouvé une faille pour dénoncer Jésus. Jésus leur donne une bonne leçon d’humilité en citant Isaïe : « Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C’est en vain qu’ils me rendent un culte ». Et Jésus commente : « Rien de ce qui extérieur à l’homme et qui entre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. C’est du dedans, du cœur de l’homme que sortent les pensées perverses ». Jésus déplace l’impureté de l’extérieur à l’intérieur. Il faut distinguer les questions d’hygiène et les questions de pureté/d’impureté.

Pour les questions de pureté, c’est notre cœur qui est aux commandes, c’est notre cœur qui doit se convertir. « Ne fuyez pas la Parole de Dieu, c’est comme cela que Dieu nous engendre à la vérité. Accueillez dans la douceur la Parole semée en vous, c’est elle qui peut sauver vos âmes. Mettez la Parole en pratique, ne vous contentez pas de l’écouter : ce serait vous faire illusion, gardez-vous sans tache au milieu du monde» (St Jacques, deuxième lecture).

Jésus énumère dans l’Evangile quelques-unes de ces taches : inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. L’évangile parle des scribes et des pharisiens. Je pense aujourd’hui à ma famille, à nous prêtres. Je ne peux m’empêcher de penser au scandale de la pédophilie. On découvre de plus en plus de cas de prêtres pédophiles. Cela me fait énormément souffrir. D’autant plus que la pédophilie n’est pas un péché comme un autre, c’est un crime, il faut le rappeler. St Paul disait que quand un membre souffre, c’est tout le corps qui souffre. Le péché de l’un touche l’ensemble. Il est vrai que la pédophilie touche toutes les couches de la société mais elle est particulièrement écoeurante quand ce sont des prêtres qui sont coupables de tels agissements et quand on prend connaissance des années de complicité et de silence d’un grand nombre de hauts responsables de l’Eglise catholique. Le choc est rude et violent. Il y a donc moyen d’écouter la Parole de Dieu tous les jours et de ne pas se convertir !  La souffrance des catholiques est grande. Pourquoi rester dans l’Eglise, pourquoi ne pas démissionner ?  On peut démissionner d’une fonction, on ne démissionne pas d’un engagement à vie. Je reste dans l’Eglise à cause de la souffrance justement ! Il ne faut pas fuir la souffrance, il faut la traverser et il faut lui donner un sens. Jésus nous a donné l’exemple. Il n’a pas fui la Croix, il lui a donné un sens, il est mort d’amour, il a donné sa vie pour que l’amour l’emporte sur les forces du mal. Le pape et tous les hauts responsables de l’Eglise doivent continuer le travail de réforme de la curie et de son fonctionnement, et plus largement du fonctionnement de l’Eglise dans le monde. Il faut une tolérance zéro par rapport à la pédophilie et il faut une totale transparence et totale collaboration de l’Eglise avec la justice des hommes. « Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent » dit le psaume 84. Pas d’amour, de miséricorde et de pardon possible sur base d’un mensonge. « Devant l’ampleur de cette crise, il ne suffit plus de prêcher une conversion spirituelle, il faut des changements concrets pour éviter que se répètent les péchés et les fautes du passé ».

Je voudrais terminer par une prière proposée par le site croire.com et qui nous concerne tous : « Tu connais nos cœurs, Seigneur, tu sais nos arrangements avec la vérité et nos tricheries quand ta Parole nous dérange … Viens nous aider à faire la vérité et à marcher selon tes pas, viens purifier nos cœurs au feu de ton amour. Alors ta parole germera et donnera son fruit. Amen ».

Abbé Guy Van Den Eeckhaut

Paroisses Saint-Pierre, Sainte-Famille et Saint-Lambert